L’HISTOIRE

Pour Marseille Capitale Culture 2013, Sandra Ancelot propose la création d’une « conférence Illustrée », où la parole philosophique est saisie et transformée en danses verticales dessinées. En partenariat avec l’École des Arts du Cirque de Rosny, le projet s’ouvre à la danse verticale et conjugue arts visuels et arts du spectacle. Puis, Sandra Ancelot, accompagnée de la complicité technique de Vincent Van Tilbeurgh,  crée la pratique du « dessin aérien ». Grâce à la mécanique du contrepoids humain, les dessinateur(e)-voltigeur(e)s investissent l’espace avec les vols. En 2015 nait l’association du Collectif Dessin Envolé avec l’intégration de l’artiste de cirque Lucie Lastella, de l’artiste danseur Paul Warnery et de l’artiste sonore Stephan Ink. La dimension sonore entre en écho avec celui des mouvements dessinés. Le répertoire s’ouvre à la danse et à l’acrobatie. En 2018 l’artiste sonore, violoniste Sylvie Bellanger et l’artiste de cirque Matthias Tempette rejoignent le collectif.

Depuis sa création le collectif est engagé dans la transmission de ses savoirs artistiques auprès des publics, des scolaires, des Écoles Supérieures d’Arts et des Écoles Supérieures d’Architecture. Il collabore avec de nombreuses institutions culturelles. Il héberge un pôle de recherche et soutient des projets d’artistes émergents.

L’ADN

À la croisée des arts visuels, des arts sonores, de la danse et du cirque, Le Collectif Dessin Envolé questionne les notions existant entre un corps perceptif, une ambiance sonore et leurs matérialisations chorégraphiques.

Les créations explorent les seuils du perceptible et elles cherchent à les faire apparaître grâce à leurs traductions en expressions dessinées. Les artistes font éclore ces phénomènes au sein de contextes construits ou improvisés. L’espace aérien est son lieu de prédilection. Les vols actionnés avec le contrepoids humain examinent les amplitudes des résonances en présence entre les artistes, en écho avec la dimension sonore.

Les artistes continuent le travail sur la gravité avec les dessin-dansé-sonores au sol où les notions d’apesanteur sont transposées au rapport avec l’horizontalité, de la verticalité dans l’ancrage. Sous cette forme, les musiciens incorporent les sonorités, manipulant leurs instruments en gestes dansés à l’unisson avec l’action dessinée.

Il développe un répertoire sonore et une écriture corporelle qu’il nomme mouvements dessinés.

Sandra Ancelot

RESEAU

© Carole Nortier

SANDRA ANCELOT

Sandra Ancelot est artiste plasticienne, performeure, enseignante-chercheure.

Elle considère l’art comme une expérience. Elle génère des projets qui conjuguent plusieurs formes d’expressions et de réflexions, cherchant, au travers de l’hybridation, à questionner et observer la capacité d’entendement et de perception. Au coeur de son travail, l’étude des notions « d’habiter » qu’elle entreprend à diverses échelles celle de l’intime liée à l’espace de la perception et celle du territoire sensible.

Elle se met mouvement dans ses installations, puis se sert des déplacements pour mener des actions dessinées. Elle oriente sa recherche sur l’observation des processus de la création en donnant des conférences/performances et elle travaille les mouvements dessinés comme un outil de ré-enchantement du l’environnement.
Elle fonde le collectif Dessin Envolé et en assure la direction artistique.
www.sandraancelot.eu

© Carole Nortier

LUCIE LASTELLA

Lucie Lastella est artiste de cirque, performeuse, dessinatrice.

Lucie Lastella est une artiste dont la démarche est d’explorer l’expression d’ « art vivant » dans ses diverses dimensions : Acrobate, ayant traversé le cursus ENACR/CNAC, elle déploie son étude expérimentale du mouvement jusqu’aux territoires du théâtre physique, de la danse, et de la performance qu’elle rassemble sous le nom de « gestes sensibles ». Multiple dans ses formes d’expressivité, elle s’inscrit dans le Collectif du Dessin Envolé avec une souplesse corporelle et un accompagnement dans l’amplitude de la création et du partage

www.lucielastella.com

© Carole Nortier © Carole Nortier

PAUL WARNERY

Paul Warnery est danseur, dramaturge et artiste de cirque.

Paul  débute  sa  formation  dans  le  monde  du  cirque  en  2012  à  l’Ecole  Nationale  des  Arts du  Cirque  de  Rosny-sous-Bois,  puis  en  2014  au  Centre  National  des  Arts  du  Cirque  de Châlons-en-Champagne  où  il  apprend  l’acrobatie  aérienne,  les  portés  et  la  magie.  Il intègre  en  2014,  en  parallèle  de  sa  formation  au  CNAC,  les  ‘Mugler  Follies’,  un  spectacle de  Manfred  Thierry  Mugler.  En  2016  suite  à  une  blessure  Paul  se  réoriente  vers  la  danse et  intègre  le  Centre  National  de  Danse  Contemporaine  d’Angers.

 En  2018,  Paul  poursuit  sa formation  en  intégrant  le  Master  ‘création  et  spectacle  vivant’  de  l’université  Paul  Valéry de  Montpellier. Depuis  2013,  Paul  collabore  avec  le  collectif Dessin  Envolé  dans  deux  créations  mêlant  voltige  et  arts  contemporains.

Paul  intervient  à  l’Ecole  Nationale  Supérieure  d’Architecture  de  Bretagne, et enseigne  en  école  des arts du cirque.

© Ludovic Picard

SYLVIE BELLANGER

Sylvie Bellanger est violoniste, créatrice sonore,
performeure

De formation classique, elle a pendant des années exercé dans des orchestres symphoniques professionnels et dans des ensembles de musique de chambre. Elle a collaboré avec des artistes d’univers allant du jazz au pop rock, en passant par la variété française, la musique orientale et la musique de films.
Sylvie utilise son violon en mouvement, et l’allie à des sons électroniques pour créer de nouvelles expériences sonores ouvrant sa pratique instrumentale à la performance et les arts visuels.
Elle intégre le Collectif du Dessin Envolé en 2018.

STEPHAN INK

Stephan Ink est artiste sonore, musicien, producteur et ingénieur son.

Pour ses créations sonores, Stephan mixe des sons organiques issus de field recordings, des sons électroniques et des captations des instruments qu’ils jouent, détourne en découvreur de tonalités. Sa passion de l’écoute l’oriente vers les pratiques performatives et l’improvisation.  Sa pratique de l’improvisation performative le conduit vers le monde de l’Art contemporain au sein duquel, il propose des joutes sonores avec la poésie, la vidéo, les performances picturales, la photographie.

Le collectif héberge un pôle de recherche qui suit les projets et apportent des perspectives et contextes de réflexion pour nourrir les créations et missions auprès des publics. Il est constitué de Renaud Ego, poète essayiste, spécialiste de l’art pariétal, Odile Reboul, architecte environnemental, Nicolas Granier, chercheur docteur en écologie. Le collectif s’adosse, via leur réseau universitaire et avec les réseau des écoles supérieures d’art et d’architecture aux groupes de recherche où il partage leurs avancements de projets lors de séminaires et de parutions.