Voix poétique Marie HL

Extrait de la création poétique de la performance AUTRE-MONDE, atterrir ! 2020 (chapitre 1)

http://bowfinger.es/?kastrat=sitio-de-citas-en-linea&6e0=d5 « Do accompagne ce poème, le temps que tu prends tant que tu glisses dans l’air inconstant les oiseaux, bleu l’air se trace de lui-même au-dessus du trou. »

rencontre sites © Charles Seller

« Plus haut, comme les pluies se condensent sous l’effet des vents froids en corps naturels tenus et en tension, j’ai vu quelque chose dans l’eau salée : les sirènes impriment les coups et renvoient les mouvances des visions à mettre en mot, j’essayais de voir, de regarder là-bas. »

Kasba © Charles Seller

« Accompagne ce poème en sa forme première, fleur éclose sans semis tant que tu glisses, bec sombres et serres succombent au voile de sommeil, subis la même division dans l’abri là-haut. »

« Est-ce que la forme souffle dans l’ondoie ? Un filet de voix, avec lenteur, gonflait, prenait forme tranquillement, à l’élaste je tombe accroche brise, ça tape dans les ronds, tournoie et, le saut sans peser dans les oreilles, s’envoler avant de crier. »